Octobre 2015, Avancées du Collectif des Associations Citoyennes (CAC).

A propos de la circulaire Valls* sur la charte d’engagement réciproque, de la lutte contre les Social Impact Bonds, et des initiatives du CAC en faveur d’une écologie au quotidien

Invités :

 Jean Claude Boual, Membre du Collectif des Associations Citoyennes (CAC), ancien membre permanent, puis Secrétaire Général de la Fédération de l’Equipement et de l’Environnement et membre de la Commission exécutive à la CGT, a été Chargé de mission également  au sein du Ministère de l’Equipement sur les Services Public et l’Europe Sociale Isabelle Leparcq, Membre du CAC, diplômée en agronomie.

Le CAC, Collectif des Associations Citoyennes, a été mis en place en 2010 afin de défendre le secteur associatif face à l’émergence d’une vision entrepreneuriale de l’association (présente alors dans la circulaire Fillon). la baisse des financements, la multiplication des appels d’offres et des marchés publics au détriment de la subvention, la mise en avant des partenariat public-privé, la marchandisation des actions associatives, la massification des grosses structures face aux petites et moyennes associations, la multiplication et complexité des procédures administratives

Depuis cinq ans, le travail fourni par le CAC, que nous avions déjà invité lors d’une première émission le 10 décembre 2013, est conséquent, tant par sa force d’interpellation des pouvoirs public, son rôle d’information du milieu associatif et son travail de propositions en faveur du renforcement du secteur associatif et du mouvement citoyen dans son ensemble à travers lesquels se joue « un modèle de société plus humaine, enraciné dans les valeurs communes de la République et de la démocratie »**

Ainsi avec Jean-Claude Boual et Isabelle Leparcq, nous ferons le point sur les avancées obtenues avec la circulaire Valls et la pression à maintenir, sur la charte d’engagement réciproque entre l’Etat, les collectivités et le secteur associatif.

Alors que nous en parlions également lors d’une précédente émission (le 14 avril 2015), nous décrypterons plus précisément encore ce qui se cache derrière les termes de « Social Impact Bonds » et les risques d’une marchandisation des besoins sociaux.

Enfin révélateur de la multiplicité des initiatives associatives engagées vers une société solidaire, citoyenne, avertie des risques écologiques et des questions climat et portée en ce sens vers une modification profonde des systèmes économiques et de partage, les représentants du Collectif des Associations Citoyennes (CAC) nous parlerons de leur participation au mouvement Alternatiba et du « Répertoire de propositions concrètes pour une écologie au quotidien » rédigé cette année et diffusé depuis septembre dernier. Initiative que le CAC souhaiterait décliner par la suite au niveau local, notamment départemental, et en suivant sur d’autres domaines tels que le secteur social, l’Education populaire, le secteur éducatif …

———————————————

* Circulaire Valls : Circulaire relative au soutien public aux associations et à la Charte nationale des engagements réciproques, qui doit remplacer la circulaire dite « Fillon » du 18 janvier 2010, est en cours de discussion (Mars 2015).  Informations complémentaires : http://www.associations-citoyennes.net/

** Extrait tiré d’un texte introductif de Didier Minot, membre du CAC, sur l’avenir des associations citoyennes

Contact : http://www.associations-citoyennes.net/